Que faire en fin de saison?

La rentrée scolaire, le jour qui décline plus rapidement, les courses qui deviennent de plus en plus rares, la fin de saison arrive ! Mais alors que faire ?

 

Pas de panique il existe plusieurs options pour passer cette partie de saison.

 

Enchaîner directement la fin de saison avec la préparation de la saison suivante. Cette option vous correspond si vous avez un faible volume d’entraînement (2-3 petites sorties dans la semaine) sans grande variation de charge durant l’année et que vous ne ressentez à aucun moment de la fatigue dû aux entraînements, si c’est votre cas, une coupure pourrait être au contraire négative en cassant votre équilibre habituel.

 

Couper l’entraînement en observant une phase de repos complet puis reprendre progressivement l’entraînement en octobre. Cette option vous correspond si vous finissez la saison fatigué tant physiquement que mentalement.

Pour réaliser une coupure efficace en voici les clefs: https://www.luc-cheilan.com/coupure-hivernale/

 

Couper le vélo mais pas le sport. Cette option est l’intermédiaire entre les 2 options précédentes, il s’agit dans ce cas, de ne plus toucher au vélo pendant quelques jours ou semaines en réalisant à la place d’autres sports comme la course à pieds, la randonnée ou la natation. Cette option vous correspond si vous avez un faible volume d’entraînement et que vous ne ressentez pas de fatigue physique importante mais que mentalement vous ressentez le besoin de poser le vélo pour le retrouver avec d’avantage de motivation. De plus si vous n’avez pas l’habitude de réaliser d’autres sport que le vélo durant la phase de PPG (préparation physique générale) cette période sera également bénéfique afin de renforcer vos muscles posturaux et autres muscles peu sollicités par le cyclisme permettant notamment de diminuer les risques de blessures durant la saison.

 

Continuer à rouler puis couper. Pourquoi ne pas profiter du beau temps souvent présent en arrière-saison pour continuer à s’entrainer et réaliser quelques cyclosportives de fin de saison ou prendre part à une ou 2 compétitions de cyclocross avant d’observer une phase de coupure. Cette option vous correspond si vous n’êtes pas trop fatigué physiquement après la saison et que l’envie de rouler est toujours là. Lassé des entrainements spécifiques, c’est le moment de profiter pour faire des sorties en mode balade ou aller se tirer la bourre avec le groupe du coin.

 

Réaliser une microcoupure puis participer à des compétitions d’une autre discipline. Qu’il s’agisse de cyclocross ou de trail/cross prendre part à une saison entière ou partie de ses disciplines vous permettra de développer d’autres qualités bénéfiques pour votre saison de VTT ou de route. Attention toutefois à ne pas courir sur 2 tableaux et chercher à faire la saison de cyclocross à fond comme la saison de route. Le cyclocross est une discipline à part entière qui nécessite un aménagement particulier de la saison estivale si l’on souhaite réaliser une bonne saison, comme la saison de route qui nécessite une préparation spécifique si l’on souhaite tenir le rythme de la saison. Pour le cross/trail attention à la transition vélo course à pied, qui dans un sens comme dans l’autre nécessite un temps d’adaptation. Quelques soit votre choix de discipline, n’hésitez pas à réaliser une bonne coupure avant de reprendre l’entraînement pour la saison sur route afin que cette discipline supplémentaire devienne un avantage pour votre saison suivante plutôt qu’un fardeau en traînant la fatigue accumulée.

 

 

Ces options sont et doivent être adaptables notamment en fonction de votre niveau physique, de votre fatigue, motivation et emploi du temps.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Rousseau christophe (lundi, 11 septembre 2017 21:01)

    Je me posais la question pour cette fin de saison , très bon article....Merci